Opening of the Ras Ghimb Museum in Gondar

EXPOSITION / EXHIBITION

Le CFEE a célébré le 16 octobre 2017 l’inauguration du musée du château du Ras Ghimb à Gondar. L’inauguration a eu lieu en la présence du maire de la ville de Gondar, M. Tekeba Tebabal Abitew, de la directrice du Bureau de la Culture et du Tourisme de la Région Amhara, Dr. Hirut, le directeur du Bureau de la Culture et du Tourisme de Gondar, M. Aschalaw Worku, du Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Ethiopie, M. Pascal Roos, du directeur du CFEE, Dr. David Ambrosetti, et de la secrétaire scientifique du CFEE, Dr. Amélie Chekroun. Étaient également présentes Dr. Anaïs Wion, superviseur du contenu scientifique et principale auteur de l’exposition, ainsi que Dr. Margaux Herman, auteur de certains textes.
On Octobre 16th 2017, the French Centre for Ethiopian Studies has celebrated the opening of the Ras Ghimb Museum in Gondar. The opening ceremony has been held in the presence of the Mayor of the city of Gondar, Ato Tekeba Tebabal Abitew, the Director of the Tourism and Cultural Office of the Amhara Region, Dr. Hirut, the Head of the Tourism and Cultural Office of Gondar, Ato Aschalew Worku,  the Head of Cooperation and Cultural Affairs at the Embassy of France to Ethiopia, Mr. Pascal Roos, the Director of the CFEE, Dr. David Ambrosetti, and the CFEE project manager, Dr. Amélie Chekroun. Dr. Anaïs Wion, supervisor of the scientific contents and main author of the exhibition, as well as Dr. Margaux Herman, author of some texts, were there as well.

Depuis le 16 octobre 2017, la ville de Gondar propose un nouveau site à destination des visiteurs. Situé à proximité de l’enceinte royale (voir plan ci-contre), doté d’une entrée propre, le Ras Ghimb est un bâtiment d’un étage avec une tour carrée sur le toit. Son style architectural est très similaire au château du roi Fasiladas (dans l’enceinte royale) même si l’échelle des dimensions est légèrement différente. Il a été utilisé comme résidence du « Ras » ou « Premier ministre » à la fin de la période gondarienne, et est connu pour avoir été la maison du Ras Mika’el Sehul, celui qui a mis à bas la monarchie de Gondar. En 1936, les Italiens le restaurèrent et en firent leur quartier militaire et administratif pendant la période d’occupation (1936-1941). Par la suite, ce château a été restauré et meublé pour devenir le palais régional du roi Hayle Sellasie jusqu’à la révolution de 1974. Le château est ensuite devenu l’un des centres d’interrogation et un quartier militaire du régime du Derg (1974-1991). La chapelle était utilisée pour interroger et torturer les prisonniers. Par la suite, le palais fut à moitié abandonné.
Located at the immediate periphery of the royal enclosure (see map above), with a separate entry, Ras Ghimb is a one-storey building with a square tower on the roof. Its architectural style is very similar to the castle of King Fasiladas (in the royal enclosure) even though the scale of dimensions is slightly different. It was used as the residence of the “Ras” or “Prime Minister” during the end of the Gondarine period, and it was remembered as the house of Ras Mika’el Sehul, the defeater of the kings of Gondar. In 1936, the Italians restored it and made it their military and administrative quarters during the occupation period (1936-1941). Afterwards, this castle was restored and furnished to become the regional palace of King Hayle Sellasie until the 1974 revolution. The castle then became one of the interrogation centres and military quarters of the Derg regime (1974-1991). The chapel was used for questioning and torturing prisoners. Since then the palace was semi-abandoned.

Le maire de Gondar et le Conseiller de coopération de l’ambassade de France. En arrière plan, Lielena Peter du bureau de la Culture et du Tourism de Gondar, cheville ouvrière de la finalisation de l’exposition / The Mayor of Gondar and the Head of Cooperation of the French Embassy. In the background, Lielena Peter from the Gondar Culture and Tourism Office, the main anchor in the finalization of the exhibition

Le musée du Ras Ghimb est le résultat du partenariat entre les villes jumelées de Gondar et de Vincennes (France), initié en 2011 avec le soutien du Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères. Gondar et Vincennes ont en commun les traces bâties d’une riche histoire et partagent la même passion pour la conservation et la promotion du patrimoine. La réaction de ce musée s’est inscrite dans un projet plus vaste, comprenant la restauration du Château de Ras Ghimb et la rédaction d’un City-Guide sur la ville de Gondar, publié par le CFEE en 2015 et distribué en Ethiopie par Shama Books (couverture ci-contre). Ce projet multiforme avait pour objectif de développer de manière durable le tourisme culturel à Gondar. L’exposition inaugurée le 16 octobre 2017 a été conçue par le Centre français des études éthiopiennes (CFEE) à Addis-Abeba, en lien étroit avec le Département du Tourisme et de la Culture de la ville de Gondar.
The Ras Ghimb Museum is the outcome of the partnership between the sister cities of Gondar and Vincennes (France), initiated in 2011 with the support of the French Ministry of Europe and Foreign Affairs. Gondar and Vincennes are both major historical cities, sharing a common passion for heritage conservation and promotion. This museum is part of a wider project, including the restoration of the Ras Ghimb castle and the publication of a City Guide about Gondar, published in 2015 by the CFEE and distributed in Ethiopia by Shama Books (see cover above). This multiform project has aimed to develop cultural tourism in Gondar in a sustainable way. The Ras Ghimb Museum exhibition has been designed by the French Center for Ethiopian Studies (CFEE), Addis Ababa, in close relation with the Tourism and Cultural Department of the Gondar City Administration.
Visite de la salle à manger le jour de l’inauguration / Visit of the dining room on the inauguration day

Ce musée n’aurait pu voir le jour sans l’expertise de nombreuses personnes, qui ont apporté leur enthousiasme, leurs savoirs et leur temps à ce projet. Dans un premier temps, l’initiateur du projet : Dr. Eloi Ficquet, grâce à qui le partenariat avec la ville de Vincennes a été engagé. Puis les consultants : Ayda Muluneh a inventorié les collections et produit un catalogue de l’ensemble des objets du château ; Patrick Tiessé a réalisé une analyse architecturale et urbaine, avec de nombreuses cartes de la ville du début du XVIIe siècle au temps présent ; Romain Mensan a fait un sondage archéologique afin de s’assurer qu’aucun artefact ancien se trouvait dans le sol ; Dr. Perrine Duroyaume et Dr. Marie Bridonneau ont conduit une analyse urbaine et sociologique afin de promouvoir, entre autres, la circulation pédestre dans cette zone de la ville. La restauration du bâtiment a été réalisée par Mamo Getahun et Mezemez Abiyu. Les différentes phases du projet ont été supervisées par les trois secrétaires scientifiques successifs du CFEE : Jean-Gabriel Leturq, Dr. Thomas Guindeuil et Dr. Amélie Chekroun.
This Museum would not have been possible without the expertise of many people, who brought their enthusiasm, their knowledge and their time into this project. First, Dr. Eloi Ficquet initiated the project and the partnership with the city of Vincennes. Then, the consultants: Ayda Muluneh inventoried the collections and displayed a catalogue of each and every object; Patrick Tiessé has given a full architectural and urban analysis, with many maps of the city from the beginning of the 17th century to the present time; Romain Mensan has done archaeological survey, in order to be sure that there were no ancient artifact underground; Dr. Perrine Duroyaume and Dr. Marie Bridonneau lead an urban and sociological analysis, in order to promote, amongst other thing, the circulation of the pedestrians in this area of the city. The restoration of the building was realized by Mamo Getahun and Mezemer Abiyu. The different phases of this project were supervised by the three successive scientific managers of the CFEE: Jean-Gabriel Leturc, Dr. Thomas Guindeuil and Dr. Amélie Chekroun.Salle de la coopération Vincennes/Gondar / Room of the cooperation Vincennes/Gondar

Les contenus scientifiques de cette exposition ont été largement élaborés par ou sous la direction de Dr. Anaïs Wion, chercheure CNRS affectée au CFEE entre 2012 et 2015, historienne spécialiste de la « période gondarienne » et de cette région d’Ethiopie. Les panneaux ont été réalisés avec la contribution de Dr. Andreu Martínez d’Alòs-Moner (Gondar University), Dr. Thomas Guindeuil (CFEE), Dr. Margaux Herman (CFEE), Marie-Claire Simon-Coste (Institut National du Patrimoine, INP, Paris), Bantalem Tadesse (Gondar University), Denis Gérard et Sisay Sahile (CFEE). Le graphisme des panneaux a été réalisé par Jonathan Le Péchon (Résolution Studio).
The scientific contents of this exhibition have been largely elaborated by or under the direction of Dr. Anaïs Wion, CNRS researcher assigned to the CFEE between 2012 and 2015, historian specialist of the « Gondarian Period » and this region of Ethiopia. Panels also include contributions from Dr. Andreu Martínez d’Alòs-Moner (Gondar University), Dr. Thomas Guindeuil (CFEE), Dr. Margaux Herman (CFEE), Marie-Claire Simon-Coste (French National Institute for Heritage), Bantalem Tadesse (Gondar University), Denis Gérard and Sisay Sahile (CFEE). The Graphic Design of the panels has been done by Jonathan Le Péchon (Résolution Studio).

La chambre d’Haile Sellasie / Emperor Haile Sellasie’s bedroom

La chambre de l’impératrice Menen / Empress Menen’s bedroom

L’exposition est composée de 18 panneaux écrits en amharique, anglais et français / The exhibition is composed of 18 panels in Amharic, English and French:

  • Ras Gemb Museum and the Gondar-Vincennes cooperation
  • Orientation / Plan of the museum
  • Gondar before Gondar
  • Is the Ras Gemb a contemporary and smaller version of Fasiladas castle?
  • Stone and mortar: the privilege of the royal family?
  • Out of the royal walls: a reproduction of the royal nomadic camp?
  • Eating in 18th century Gondar
  • The rise of the ras betwaddad in the middle of the 18th century
  • The Itege Mentewwab
  • Ras Mika’el Sehul takes possession of the Ras Gemb (1770). The beginning of the end of the Gondarine monarchy
  • The time of puppet kings and the decay of Gondar in the 19th century
  • Gondar and the Ras Gemb at the beginning of the 20th century
  • The Italian occupation of Gondar
  • The Ras Gemb as a chamber of torture during the Red Terror (1977-1978)
  • The Ras Gemb as an imperial palace
  • Emperor Haile Sellasie’s bedroom
  • Empress Menen’s bedroom
  • The Balcony

Vue depuis le toit / View from the roof


2 réflexions au sujet de « Opening of the Ras Ghimb Museum in Gondar »

  1. Je tiens à féliciter tous les partenaires de ce projet qui vient heureusement à son terme.
    Afin de compléter l’historique de ce projet, il faut rappeler que les longs travaux de restauration du château de Ras Ghimb ont fait l’objet d’une inauguration officielle, le 21 janvier 2014, en présence du Maire de Gondar (M. Tekeba Tebabal Abitew), de l’Ambassadrice de France (Mme Brigitte Collet), des deux adjoints au Maire de Vincennes (M. Guy Vindéou et Robin Louvigné), des deux architectes du projet (M. Mamo Getahun et Mezemir Abiy), du Conseiller de coopération et d’action culturelle à l’Ambassade de France (M. Jean-Michel Le Dain), du directeur du CFEE (M. Jean-François Breton), du secrétaire scientifique (M. Jean-Gabriel Leturcq) et de représentants de l’UNESCO et du Bureau de la Culture et du Tourisme de Gondar (M. Sisay Sahilé, etc.).

    A ce sujet, lire l’article de:
    Jean-Gabriel Leturcq et Sisay Sahilé, « La restauration du château de Ras Ghimb à Gondar. Un monument qui traverse l’histoire », Dossier de l’Archéologie, n° 379, janvier 2017, p. 70-71.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *